Les Vins Rosés

Venez vous rafraîchir en bonne compagnie!

Suite

Dernières nouvelles – section Québec

Dégustation – 10 ans en arrière : une superbe soirée !!!

Y étiez-vous? Non? Vous avez manqué quelque chose…

Pour la douzaine de convives présents, la dernière dégustation de l’Amicale des Sommeliers fut une soirée remplie de belles surprises. Les vins étaient bons, plusieurs étaient à point, mais d’autres auraient encore pu vieillir. Voici un court résumé des flacons dégustés.

En première partie, le Château Gautoul 2004 (Cahors) a affronté le Château Hanteillan 2003, cru bourgeois du bordelais, en plus d’en découdre avec le  El Vinculo Paraje La Golosa 2003 d’Espagne. Ce dernier était encore d’une belle jeunesse et il aurait pu continuer d’offrir du plaisir pour quelques années encore. Il était certainement le vin le plus corsé de ce premier service. Le Château Hanteillan, pour sa part, était probablement à son apogée, sinon même sur un déclin débuté depuis peu. Enfin, la Château Gautoul, avec son bouchon de plastique, avait réussi à conserver toutes ses qualités. Il aurait possiblement pu se conserver encore deux ans. Les deux vins préférés furent Hanteillan et El Vinculo, bien que deux personnes aient eu le coup de coeur pour le Château Gautoul.

En deuxième partie, le Château Signac 2004 s’est très bien tiré d’affaire face à deux grosses pointures italiennes: un Barolo 2004 ainsi qu’un Brunello di Montalcino, également du millésime 2004. Bien que le combat ait pu sembler inégal au premier abord, le Château Signac se vendant bien moins cher que les autres, il a tenu son bout, étant le préféré de quelques personnes. Le Brunello a ramassé la faveur des autres personnes présentes, alors que le Barolo nous a offert une expérience que tous étaient contents d’essayer. Il n’a été le préféré de personne, mais ses arômes particuliers lui conféraient une individualité que tous ont saluée.

En dernière partie, trois vins de la maison Torrès étaient au rendez-vous. Les Mas La Plana 2003 et 2004 ainsi que le Gran Coronas 2003 ont brillé. Les trois étaient encore d’une belle jeunesse et auraient pu se conserver plusieurs années supplémentaires. Comme il fallait s’y attendre, le petit frère, le Gran Coronas, n’a pas du tout souffert de la comparaison avec les cuvées plus haut de gamme de la famille Torrès. Quelques participants l’ont d’ailleurs préféré aux deux Mas La Plana.

Pour finir la soirée, nous avons dégusté, simplement pour le plaisir des sens, un Tokaj de Hongrie. Ce blanc doux s’est affirmé à la bouche avec une sucrosité toute relative, bien équilibrée par une acidité présente, qui donnait une belle fraicheur à l’ensemble. Malgré des arômes difficiles à définir, il a laissé une belle impression aux dégustateurs présents.

En somme, il semble bien que les millésimes 2003 et 2004 aient donné de bons vins, qui ont su tenir la route, malgré les appréhensions concernant le millésime caniculaire de 2003. Par ailleurs, les régions et les châteaux n’étant pas tous nés égaux ni favorisés similairement par la température, des disparités importantes peuvent survenir pour un même millésime. Mais somme toute, 2003 et 2004 passent le test de la longévité.

Nous espérons que vous serez des nôtres pour notre prochaine dégustation.

Stéphane Duchesneau, organisateur de la soirée

 

Cuvée Terra Amata 2004, Château Signac, Côtes du Rhône, France, 22,60$

Château Hanteillan 2003, Cru Bourgeois, Haut-Médux, France, 20,35$

Follia 2004, Barolo, Podere Castorani, Italie, 27,90$ (vignoble de Jarno Trulli)

Château Gautoul 2004, Cuvée d’exception, Cahors, France, 22,25$

El Vinculo Paraje La Golosa 2003, Gran Reserva, Bodegas Alejandro Fernandez Tinto Pesquera, Espagne, 45$

Barbi 2004, Brunello di Montalcino, Fattoria dei Barbi, Italie, 44,75$

Mas La Plana 2003, Miguel Torres, Penedès, Espagne, 46,75$

Mas La Plana 2004, Miguel Torres, Penedès, Espagne, 46,75$

Gran Coronas 2003, Miguel Torres, Penedès, Espagne, 43$ (format magnum)

Château Impérial Tokaj 2003, Tokaji, Hongrie, 24,20$